Ville de Saint Alban

« A T T E N T I O N »

 

Publicité INTRUSIVE

 

Certains d’entre vous ont reçu ces derniers jours dans leur boîte aux lettres cet encart avec des « numéros utiles ».

 

Le principe du prospectus

Vous avez reçu un prospectus pour du dépannage, la plupart du temps mêlé avec des numéros officiels (Mairie, Gendarmerie, Pompiers etc…). L’objectif de ce tract est de vous faire conserver les numéros de téléphones pour les cas d’urgence. Les techniques marketings utilisées sont notamment :

- Le contenu : une information que l’on met de côté au cas où (n° de téléphone d’urgences médicales par exemple).

- Des n° de téléphone de services de dépannages noyés dans le reste.

 

Par contre N’appelez jamais un numéro de téléphone de professionnel. C'est la garantie de vous faire escroquer.

 

 

Le but est bien sûr de vous inciter à vous tourner vers ces numéros en cas d’urgence.

L’intervenant (qui peut travailler pour la société qui a fait imprimer le prospectus ou pour une toute autre société) ne travaille que pour les situations d’urgences, dans lesquelles vous êtes vulnérable.

Appeler ces numéros est le plus sûr moyen de tomber dans une arnaque

Outre son coût exorbitant, la prestation est généralement bâclée, car réalisée par un prestataire peu compétent et peu scrupuleux.

Pour ce genre de prestations, il est important de faire intervenir des individus ayant peu d’inhibitions morales. Pourquoi ? Concrètement, on leur demande de faire signer des chèques de 2.000 ou 3.000 euros sous la contrainte à des gens en situation de stress ou de choc (en particulier les personnes âgées). Les prestataires sont, eux, en général rémunérés à la commission. 

La seule logique économique, permettant de couvrir la masse du coût des prospectus créés, imprimés et distribués, est de facturer de 4 à 10 fois le coût normal d’une prestation.

Que faire en cas d'urgence ?

Ne jamais agir dans la panique ! Faites-vous aider par des personnes de confiance que vous arriverez à joindre : un membre de votre famille, un ami, un voisin, votre compagnie d'assurance...